De la visite étonnante d'hommes-araignées en pédiatrie

lundi 19 juillet 2021 | Actualités

La recherche pédiatrique bénéficie de l’appui financier du Défi Gendarme de fer de la Fondation des étoiles pour une meilleure santé mentale.



Afin de souligner le coup d’envoi des inscriptions au Défi Gendarme de fer 2021, les hommes-araignées du Groupe tactique d’intervention du Service de police de la Ville de Sherbrooke ont descendu en rappel le mur de l’entrée principale de l’Hôpital Fleurimont qui compte plus de 10 étages. Chemin faisant, ils se sont arrêtés pour saluer les enfants hospitalisés à la pédiatrie située au 5e étage de l’édifice.

> Plus d'information sur le défi et l'inscription

Soutenir la bonne santé mentale des jeunes

La recherche auprès des enfants bénéficiera, cette année encore, de la générosité de la population dans le cadre du Défi Gendarme de fer de la Fondation des étoiles. Les fonds amassés par les équipes sportives de l’Estrie serviront à financer deux projets de recherche en santé mentale pour les jeunes.

Menées par trois chercheures du Centre de recherche du CHUS, les recherches permettront d’outiller les enfants pour développer des stratégies pouvant contribuer à un meilleur équilibre de vie.

Voir la vidéo Facebook Gendarme de fer : https://www.facebook.com/GendarmedeferToughMountie 

Voir la vidéo YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=0jlpKD9HA1k 

Art thérapie et philosophie pour vaincre la détresse

Saviez-vous qu’en temps normal, avant même la pandémie de COVID-19, 1 enfant du primaire sur 4 souffrait de troubles de santé mentale?

Les chercheures Catherine Malboeuf-Hurtubise, qui est également psychologue et professeure à l'Université Bishop's, ainsi que Chantal Camden, professeure à l’Université de Sherbrooke, souhaitent développer des approches qui favoriseront une meilleure santé mentale chez les enfants d’âge primaire au temps de la COVID-19.

Cette recherche vise à contrecarrer les problèmes de détresse psychologique et souhaite promouvoir le bien-être chez les enfants grâce à des interventions en présence attentive, d’art thérapie et de philosophie. Les collaborateurs de recherche ont des expertises variées : psychologie, philosophie, éducation et en arts. Celles-ci permettront de développer des interventions afin que les enfants puissent faire face aux aléas de la pandémie de COVID-19 qui les touche depuis maintenant plus d'un an.

Voir la vidéo : https://youtu.be/xhp6t_AnciM

Troubles alimentaires

Saviez-vous que le taux d'hospitalisation pour les jeunes ayant des troubles alimentaires a augmenté de 42 % entre 2006 et 2013 au Canada?

La chercheure Isabelle Thibault, psychoéducatrice ainsi que professeure-chercheure à l’Université de Sherbrooke et au Centre de recherche du CHUS, veut en connaître davantage sur le développement des attitudes et des comportements alimentaires problématiques chez les enfants. En collaboration avec les Dres Caroline Pesant et Marie-Claude Roy, pédiatres à l’Hôpital Fleurimont du CIUSSS de l’Estrie – CHUS, cette étude d’envergure permettra de suivre un large échantillon d’enfants sur une longue période. L’objectif : mieux comprendre les facteurs psychosociaux qui distinguent les jeunes qui présentent des attitudes et des comportements alimentaires problématiques à ceux qui n’en ont pas.  

Voir la vidéo : https://youtu.be/eBAaxIWsJEI



<< Retour à la liste des nouvelles
Partager