Gabriel Richard, étudiant du mois

lundi 06 juillet 2020 | Actualités

Un étudiant impliqué!



Axe Imagerie médicale, CRCHUS

De bachelier à futur doctorant

Passionné de physique, Gabriel Richard est étudiant au doctorat en sciences des radiations et imagerie biomédicale à l’Université de Sherbrooke. Il a débuté ses études supérieures au baccalauréat en physique pour ensuite les poursuivre à la maîtrise en sciences des radiations et imagerie biomédicale. Son cheminement l’a mené à joindre la grande famille du CRCHUS aux côtés des chercheurs André Carpentier et Martin Lepage.

À l’œuvre en imagerie médicale

Gabriel se spécialise en imagerie multimodale par tomographie d’émission par positrons (TEP) et en résonance magnétique (IRM). Lors de sa maîtrise, il a réalisé des études sur les tumeurs cérébrales de type gliome sur petit animal. S’attaquant au cerveau, la tumeur affecte la barrière hématoencéphalique de celui-ci, soit la frontière physiologique entre la circulation sanguine et le système nerveux central. L’étudiant s’est intéressé à cette atteinte en établissant des liens entre celle-ci et un métabolisme anormal des acides aminés, qui font partie des protéines vitales au bon fonctionnement de l’organisme.

« Mes travaux ont servi de base à l’étude de l’un de mes collègues qui cherche à améliorer la détection des récidives des tumeurs cérébrales chez l’humain. Notre centre a été le premier au Canada à faire ce genre d’étude TEP chez l’humain! »


Dans son doctorat, Gabriel s’attarde plutôt à l’analyse du tissu adipeux brun, un type de gras corporel qui semble jouer un rôle protecteur contre le diabète et diverses maladies semblables. Il étudie notamment la dépense énergétique du tissu et les effets de diètes riches en sucres sur la composition du gras corporel et d’autres organes comme le foie chez de jeunes hommes en santé. Ces études permettront de mieux comprendre les effets d’une diète riche en sucres ajoutés sur la santé.

Quand recherche et vocation ne font qu’un

Ce n’est pas banalement que Gabriel s’est rendu jusqu’au doctorat. Le jeune homme est, en effet, plus que passionné par l’univers dans lequel il évolue : la recherche.

« J’aime l’aspect collaboratif interdisciplinaire qu’offre la recherche. J’ai la chance de travailler avec des chercheurs de tous les horizons (médecins, physiologistes, chimistes) pour mener des projets complexes qui nécessitent des expertises variées. Cela me permet de sortir de ma zone de confort, d’explorer de nouveaux concepts et de satisfaire ma curiosité intellectuelle. »

Un centre de recherche qui le stimule

Pour Gabriel, le CRCHUS est un lieu de prédilection pour effectuer de la recherche. Les infrastructures d’imagerie médicale qu’on y retrouve et qu’il qualifie « d’incomparables » permettent d’avoir un impact direct sur la qualité de vie des gens. Le CRCHUS est un milieu particulièrement stimulant pour les futurs chercheurs comme lui :

« On retrouve sous un même toit tous les appareils et les professionnels de recherche qualifiés pour nous permettre de mener à bien nos projets de recherche. Les étudiants de plusieurs laboratoires et champs d’expertise y sont regroupés, ce qui permet d’en apprendre davantage sur les études de chacun ».

Mettre la main à la pâte

Souhaitant faire une différence, Gabriel s’implique dans les activités du CRCHUS, telles que l’organisation des journées scientifiques des axes Imagerie médicale et Diabète, obésité et complications cardiovasculaires. Selon lui, « permettre aux jeunes de mettre la main à la pâte est un excellent moyen pour leur donner une tribune ».

D’ailleurs, plusieurs d’entre eux font partie des regroupements étudiants du Centre et s’assurent que la relève soit représentée dans différents événements. Gabriel est aussi engagé dans l’association LGBTQ+ de l’UdeS, qui favorise les échanges et brise l’isolement des étudiants issus de la diversité sexuelle et de genre.

À travers ses implications, il démontre un professionnalisme très apprécié par la communauté, un atout qui est bien à son honneur!

« En plus d’être efficace, critique et assidu dans son travail, Gabriel est une force tranquille dans un groupe. On peut se fier à lui pour ramener la discussion sur les rails au besoin, le tout avec une pointe d’humour et en respectant tout un chacun. », dévoile Réjean Lebel, coordonnateur de l’axe Imagerie médicale du CRCHUS.

Lire aussi



<< Retour à la liste des nouvelles
Partager