Mikhail-Paul Cardinal, étudiant du mois

Tuesday September 29, 2020 |

Faire de la recherche pour assurer une qualité de vie pour le patient



Axe Mère-enfant, CRCHUS

Titulaire d’un baccalauréat en biochimie de la santé, Mikhail-Paul Cardinal est étudiant à la maîtrise au programme de recherche en sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke. Durant son baccalauréat, il s’est spécialisé en génétique médicale, génomique, protéomique et biochimie structurale.

La santé des enfants : une cause qui le touche droit au cœur

Trois enfants sur 1000 naissent avec une malformation cardiaque congénitale sérieuse nécessitant une intervention cardiaque lors de leur première année de vie. Malheureusement, plusieurs malformations sérieuses ne sont pas détectées avant la naissance, augmentant le risque de morbidité et de mortalité chez l’enfant. Cette problématique l'interpelle profondément! Il souhaite améliorer le futur des enfants ayant cette condition de même que leur famille.

« Ces derniers doivent indubitablement surmonter plusieurs difficultés pendant leur vie et le fait de savoir que je pourrai les aider à surmonter de telles épreuves justifie mon travail en recherche et me motive à continuer à aller de l’avant. »

Pour une meilleure détection des malformations cardiaques congénitales

Chaque femme enceinte au Québec effectue une échographie obstétricale du 2e trimestre. Si une malformation cardiaque est suspectée lors de l’examen, un deuxième test spécialisé, l’échocardiographie fœtale, sera réalisé pour la diagnostiquer. Les lignes directrices en santé recommandent aussi une échocardiographie fœtale pour les grossesses avec un facteur de risque dont l’échographie obstétricale n’a révélé aucune malformation cardiaque.

Puisque des études ont montré que cette pratique ne semble pas augmenter le taux de détection de malformations cardiaques, le projet de Mikhail-Paul a pour but de déterminer la réelle efficacité de l’échographie obstétricale du 2e trimestre pour la détection d'une malformation cardiaque sérieuse.

La cohorte FREQUENCY

L’étudiant réalise son projet de maîtrise dans le cadre de l’étude FREQUENCY, laquelle a été mise sur pied par le Dr Frédéric Dallaire. Rassemblant près de 800 000 duos mère-enfant entre 2007 et 2015, la cohorte a été bâtie à partir de données cliniques provenant des quatre centres mère-enfant de la province et de données de santé administratives québécoises.

L’étude permettra de connaître l’efficacité du dépistage prénatal de malformations cardiaques congénitales dans le contexte canadien, de déterminer l’utilité de l’échocardiographie fœtale en présence d’une échographie obstétricale normale, et de paver la voie à l’élaboration d’approches de dépistage plus ciblées et plus efficaces permettant d’identifier davantage de malformations cardiaques congénitales sévères avant la naissance.

Avoir du cœur au ventre

Pendant sa maîtrise, l’étudiant a acquis plusieurs compétences, notamment en conception et en réalisation d’études rétrospectives populationnelles, en manipulation et en analyse de grandes bases de données, et en production de valeurs de références robustes. Fort de ce bagage, Mikhail-Paul souhaite s’engager dans plusieurs projets dans le futur.

« J’aimerais travailler sur un projet avec un volet clinique important nécessitant de grandes bases de données comme c’est le cas avec ma maîtrise, car je pense que ces bases de données permettront de répondre à des questions de recherche importantes. Je souhaite également entamer un projet de bénévolat visant à aider les étudiants universitaires souffrant de problèmes de santé mentale tout en continuant de faire grandir mon organisation Étudiants à l’écoute. »

Étudiants à l’écoute, c’est quoi?

Fondé en 2019 par Mikhail-Paul, l’organisme vise à répondre aux divers besoins de la communauté sherbrookoise avec des projets innovateurs et ciblés, ainsi qu’à promouvoir l’entrepreneuriat et l’engagement étudiant. Chaque étape des projets est menée à 100 % par des étudiants. Les projets touchent l’environnement, la vie communautaire et la santé.

Depuis sa création, l’équipe a entre autres organisé une friperie étudiante à la Faculté de médecine et des sciences de la santé, amassant ainsi plus de 400 L de vêtements et plus de 1 200 $ en produits hygiéniques pour les personnes itinérantes de Sherbrooke. L’organisme a également tenu un concours de photographie pour promouvoir le bien-être psychologique dans notre communauté lors de la période d’isolement causée par la COVID-19. D’autres projets sont en branle, dont un ayant pour but d’améliorer la qualité de l’environnement, et un autre visant à aider les étudiants souffrant de problèmes de santé mentale.

Un étudiant épanoui

Menant à terme plusieurs projets, tant au niveau du bénévolat que de la recherche, Mikhail-Paul s’épanouit dans tout ce qu’il entreprend. Différents aspects de son quotidien font de lui un être aussi passionné et dévoué, tel le processus de la recherche : de la conception à l’interprétation des résultats menant vers de grandes découvertes. Celui qui rêve de réaliser de grands accomplissements en science depuis sa jeune enfance souhaite continuer à se dépasser de jour en jour pour faire sa part pour un avenir meilleur!

Lire aussi



<< Back to news list
Share